La Réplique de Satigny

Bienvenue sur notre site, amis du théâtre !

 

Du 26 février au 19 mars 2016

Nous vous présenterons

Qui a tué la vieille?

Comédie macabre en 7 tableaux

de Bernard GRANGER

Mise en scène de Benito Jimeno

 

quiatulavieielle

La Réplique de Satigny c'est...

du théâtre...
Avec bonne humeur
(2012 - Le Bon, la Brute et le Président.)

... avec une pièce servie chaque année depuis 1963, avec bonne humeur.

 

 

du café-théâtre...
notre salle...dans une ambiance comme à la maison, avec petite restauration, autour d'une table entre amis. 

Une troupe de village avec un impact régional au delà des frontières franco-valdo-genevoise...

Rejoignez les plus de 1200 inscrits au Fan Club pour être informé en avant-première de nos repésentations.
Vous voulez en savoir plus sur nous ? Découvrez notre historique ou suivez les liens des différents menus ci-dessus. 

A bientôt ?! 

 

 

 

Vous pouvez aussi découvrir les photos de notre spectacle d'été "SOS Copines" dans la galerie

 

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Facebook-Icon La Réplique de Satigny - Page Facebook

  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2010
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2009
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011
  • Spectacle 2011